Aller au contenu principal

Incident du 29 février lors d'une collecte d'objets radioactifs anciens dans un immeuble à Lyon

> Point sur la situation samedi 3 mars à 11h00

Après avoir procédé jeudi soir à une cartographie radiologique des lieux qui a montré une légère contamination localisée dans les parties communes au rez-de-chaussée, un sas a été mis en place afin d'isoler la zone contenant les objets radioactifs en mauvais état présents dans la cave.
 
Vendredi, les zones contaminées ont été nettoyées puis des contrôles radiologiques ont été réalisés. Ils ont conclu en l'absence de contamination radioactive des lieux.
 
Les mesures d'urgence ont été levées et la préfecture a pu autoriser les habitants à réintégrer leurs logements samedi matin.
 
Suite au traitement de cet incident, les opérations de collecte des objets radioactifs anciens et d'assainissement du site vont reprendre normalement

> Information publiée le vendredi 2 mars à 17h00

Incident du 29 février survenu lors d'une collecte d'objets radioactifs anciens dans un immeuble à Lyon 

Après avoir procédé jeudi soir à une cartographie radiologique des lieux qui a montré une légère contamination localisée dans les parties communes au rez-de-chaussée, un sas a été mis en place afin d'isoler la zone contenant les objets radioactifs en mauvais état présents dans la cave.

Les zones contaminées sont en cours de nettoyage.

> Information publiée le jeudi 1er mars à 21h40

Mesure anormale de radioactivité lors d'une collecte d'objets radioactifs anciens à Lyon : après la mise en sécurité du site, l'Andra et l'IRSN mettent en œuvre les opérations de décontamination

Mercredi 29 février, dans un immeuble situé à Lyon, une opération de collecte d'objets radioactifs anciens, pilotée par l'Andra, dans le cadre de sa mission de service public, a été interrompue suite à la détection par les agents de l'IRSN qui intervenaient sur place, d'un niveau de radioactivité anormalement élevé.

Les deux agents de l'IRSN potentiellement contaminés ont été transportés vers la centrale nucléaire de Bugey pour subir un examen médical approfondi. Les premiers résultats de cet examen, communiqués à l'ASN, mettent en évidence de très faibles traces de contamination qui ont pu être éliminées et ne présentent pas de risque sanitaire.

Les occupants de l'immeuble dans lequel se déroulait cette collecte ont été temporairement évacués et un périmètre de sécurité a été établi autour du site.

Dans cet immeuble habitait dans les années 20 un médecin pratiquant des activités médicales avec des objets au radium. En octobre 2011, lors d'une visite préliminaire effectuée par l'IRSN pour récupérer les objets, des traces de contaminations anciennes avaient été détectées dans la cave et dans les parties communes conduisant à programmer l'assainissement du site après la collecte des objets.

L'Andra et l'IRSN, en lien avec les autorités compétentes, procèdent actuellement à une cartographie des zones contaminées et à la mise en sécurité des parties communes. La décontamination des parties communes sera réalisée immédiatement après. Ensuite, il sera procédé à l'évacuation des objets radioactifs et à la préparation de l'assainissement du site. 

 

Rappel du contexte

En juillet 2011, l'Andra a été sollicitée par un particulier sur la présence dans sa cave d'un coffre contenant des objets médicaux au radium* utilisés dans les années 1920/1940 par son grand-père radiologue.

L'Andra, chargée de la reprise de ces objets, conformément à sa mission de service public, a confié à l'IRSN en septembre dernier les opérations de caractérisation et de conditionnement de ces déchets dans des conteneurs adaptés au transport de matières radioactives.

En octobre 2011, lors d'une visite préliminaire sur le site, l'IRSN a constaté une faible contamination de certaines parties communes (cave, escaliers et sols du couloir menant à la cave). L'Andra en a alors informé l'ASN (division Lyon).
 
Par mesure de précaution, l'ASN avait recommandé aux occupants de l'immeuble de limiter l'accès aux caves au strict nécessaire en attendant la collecte des objets radioactifs et l'assainissement des locaux. Il n'avait pas été jugé nécessaire de mettre en place des protections radiologiques supplémentaires au niveau du coffre.

--

*ORUM : objets radioactifs à usages médical

 

Partager cette page