Aller au contenu principal

L'Andra aux côtés des sauveteurs de la faune sauvage

A Soulaines, le Centre de réhabilitation et de sauvegarde régional de la faune sauvage (Cresrel) accueille et soigne les animaux en détresse. Une délicate responsabilité assurée par une équipe de spécialistes épaulée par plusieurs centaines de bénévoles. Pour les aider à développer leurs infrastructures de soin, diverses institutions, dont l'Andra, ont décidé de leur apporter leur soutien.

Chouette effraie
Ecureuil roux
75 % des pensionnaires du Cresrel sont des oiseaux
Bébés hérissons orphelins
Cygne tuberculé

Cette véritable arche de Noé est le fruit du travail et de la passion pour les animaux de Stéphane Bellenoue et Vincent Ternois, respectivement directeur et responsable des opérations du Cresrel, le Centre de réhabilitation et de sauvegarde régional de la faune sauvage, créé par le centre permanent d'initiatives pour l'environnement (CPIE) du Pays de Soulaines en Champagne-Ardenne. Sa spécificité ? Être capable de recueillir, dans les départements de l'Aube, la Marne et la Haute-Marne, des animaux en détresse, de les soigner avant de les relâcher. Une mission au service de la sauvegarde de la biodiversité que l'Andra a décidé de soutenir dans le cadre de sa démarche de parrainage d'associations oeuvrant pour la protection de la nature et de la biodiversité.

Situé sur la commune de Soulaines-Dhuys dans l'Aube, le Cresrel est né d'une réflexion démarrée en 2012, raconte Stéphane Bellenoue. "Des gens nous sollicitaient, à cette époque au CPIE, après avoir trouvé des busards blessés, des œufs ou des petits, des hirondelles, des chouettes... Or, à cette époque, il n'y avait pas de structure adaptée en Champagne-Ardenne. Les délais pour une prise en charge étaient trop longs et les animaux mourraient. Notre territoire étant très riche en espèces animales, nous nous sommes lancés dans l'aventure en juin 214 avec ce qui était alors un simple accueil d'urgence. Puis en juillet 2018, nous avons reçu l'autorisation d'ouverture d'un établissement pour accueillir des espèces protégées et c'est là que tout a commencé..."

 

Répondre à l'urgence environnementale

En 2018, le centre a reçu 1 091 pensionnaires, "deux fois plus qu'en 2017 et cette année, nous devrions atteindre les 1 500", souligne Vincent Ternois, diplômé en gestion et protection de la nature. Des chiffres qui témoignent "d'un réel besoin". Pour y faire face, seulement 3 salariés... mais un réseau de 500 bénévoles dédiés et un vétérinaire référent qui soigne les animaux en clinique avant leur transfert vers d'autres centres en Alsace et en Lorraine pour la phase de rééducation avant de les relâcher.

Les 3/4 des petits locataires sont des oiseaux (hirondelles, tourterelles, grues cendrées... et pour 30 % des rapaces) tombés des nids ou frappés par des véhicules. Le dernier quart est composé de petits mammifères : hérissions, chauve-souris, écureuils... blessés sur les route ou en situation de dénutrition. En cause de ce manque de nourriture : "le dérèglement climatique, affirme Vincent Ternois. On le disait depuis des années, mais maintenant les effets sont là. Il n'y a plus d'insectes. On constate en effet une baisse de 60 % du nombre d'insectes en 30 ans, ce qui a provoqué un effondrement des autres espèces. Face à ce constat nous avons voulu agir."

 

« "Le soutien de nos partenaires va nous permettre d'accueillir 1 500 animaux par an" »

Stéphane Bellenoue

Grâce aux financements du CPIE, du département de l'Aube, de la région Grand Est et de l'Andra, 12 volières de réhabilitation sont en cours de construction au Cresrel. "Elles vont nous permettre d'assurer demain l'ensemble du cycle de remise sur pattes des animaux", résume Stéphane Bellenoue. Les travaux ont démarré en juillet 2018 et le tout devrait être terminé au printemps. "Cela va nous permettre d'accueillir 1 500 animaux par an dans des conditions adaptées à chaque espèce", se réjouit le directeur. "C'est un coup de pouce supplémentaire pour avoir des installations complètes et efficaces pour 20 ans", conclut Vincent Ternois.

 

 

Pour en savoir plus sur le Cresrel et les aider...

Découvrez et partagez leur page Facebook !

Et si vous souhaitez les contacter :

Centre de réhabilitation et de sauvegarde de la faune sauvage - Champagne-Ardenne

/c CPIE du Pays de Soulaines

Domaine de Saint-Victor

10200 Soulaines-Dhuys

cresrel@gmail.com

03 25 92 56 02 (semaine)

06 27 06 56 40 (urgence)

Partager cette page