Aller au contenu principal

L’assainissement des sites pollués par la radioactivité : une mission de service public assurée par l'Andra

L’assainissement des sites pollués par la radioactivité : une mission de service public assurée par l'Andra

Il existe en France d’anciens sites qui, du fait de leur activité passée en lien avec la radioactivité, peuvent encore être contaminés. Lorsque le responsable de cette pollution est absent, insolvable ou s’il n’existe plus, l’Andra, au titre de sa mission de service public, prend en charge leur assainissement, la gestion des déchets radioactifs qui en découlent. Dossier sur une activité hors du commun.


Lire l'article L'assainissement des sites pol...

À la recherche des sites pollués par la radioactivité

Identifier les sites susceptibles d’avoir été pollués un jour par la radioactivité est un exercice d’autant plus difficile qu’il s’agit le plus souvent d’activités industrielles anciennes, dont la mémoire tend à se perdre au fil des années. Recherches historiques, mémoire collective, base de données nationale, tous les moyens sont bons pour retrouver l’existence de sites pollués.


Lire l'article À la recherche des sites pollu...
big bag

À chaque type de déchet sa filière

L’assainissement des sites pollués dont le propriétaire est absent ou défaillant génère en moyenne 300 m3 de déchets radioactifs par an. Il s’agit le plus souvent de matériaux de construction et de terre.


Lire l'article À chaque type de déchets sa fi...

Une décontamination en quatre étapes

Lorsqu’un site dont le propriétaire est défaillant est suspecté d’être contaminé, une “levée de doute” est demandée par les services publics, en la personne du préfet. Des analyses, effectuées sur site par l’Institut de radioprotection et de sécurité nucléaire (IRSN), confirment ou non la contamination. Une levée de doute positive déclenche alors la prise en charge du dossier par l’Andra.


Lire l'article Une décontamination en quatre ...
marie claude dupuis

Écoute, dialogue, concertation et arbitrage au programme de la CNAR

Dépolluer oui, mais jusqu’à quel point, et à quel coût ? Et comment concilier les impératifs techniques et financiers, et la volonté des populations ? La décision, souvent délicate, toujours concertée, relève de la Commission nationale des aides dans le domaine radioactif (CNAR). Les explications de Marie-Claude Dupuis, directrice générale de l’Andra, qui préside cette instance.


Lire l'article Écoute, dialoge, concertation ...
Partager cette page