Aller au contenu principal

Les centres de l'Andra : des "usines extraordinaires" à visiter

Destinée à changer le regard du public sur le monde industriel, la première édition de l'exposition « L’Usine extraordinaire » s’est tenue à Paris, en novembre dernier. L’Andra y a présenté les visites de ses centres dans le cadre de son partenariat avec « Entreprise et Découverte », l’association de promotion des visites d’entreprises.

Dans un espace entièrement dédié, installé sous la nef du Grand Palais à Paris, la première édition de « L’usine Extraordinaire », organisée, par la Fondation* du même nom, a proposé au public de s’immerger dans l’univers souvent méconnu de l’industrie. Rétrospective historique, présentation des savoir-faire et des innovations, rencontres avec les professionnels… de quoi démontrer au grand public que l’usine n’appartient pas au monde d’hier, mais qu’elle se réinvente en permanence.

L’Andra a participé à cet événement en intervenant sur le thème des visites d’entreprises. « L’Agence a été sollicitée par « Entreprise et Découverte », l’association nationale de la visite d’entreprises dont elle est partenaire. Il s’agissait à la fois de présenter au public les visites de nos sites et d’expliquer pourquoi nous ouvrons nos portes », indique Thierry Pochot, chargé de communication sur les centres industriels de l’Andra dans l’Aube.

*Fondation Usine Extraordinaire : sous l'égide de FACE (Fondation Agir Contre l'Exclusion), la Fondation Usine Extraordinaire a vocation à retisser les liens entre la société et l'industrie. A son initiative se trouvent des industriels de la FIM (Fédération des Industries Mécaniques), de l'UIMM (Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie), l'Alliance pour l'industrie du futur et BPI France.  

Montrer pour informer

Parmi les 2 000 entreprises qui ouvrent leurs portes chaque année à 13 millions de visiteurs, nombreuses sont celles qui présentent le circuit de fabrication de leurs produits. « Si la présence de l’Andra a parfois surpris les gens au premier abord, ils ont trouvé cette démarche d’ouverture logique. Nous avons un devoir d’information vis-à-vis du public », explique Thierry Pochot. Les visites de l’Andra permettent ainsi de mieux faire comprendre les processus de stockage des déchets radioactifs, d’aller au-delà des idées reçues aussi. « La perception de ces sujets est complètement différente quand on se rend compte de la réalité sur le terrain. Les visites sont des outils majeurs pour renseigner le public sur nos activités et pour qu’il se fasse sa propre opinion sur la gestion des déchets radioactifs en France ».

Tous les centres de l’Andra ouvrent en effet leurs portes. Fouler la couverture qui protège les déchets au Centre de stockage de la Manche, assister à une opération de stockage dans l’Aube, descendre à -490m pour visiter le laboratoire de recherches souterrain en Meuse et en Haute-Marne, autant d’expériences pédagogiques pour comprendre et appréhender directement les dispositifs mis en œuvre pour une gestion sur le long terme des déchets radioactifs.

Des portes ouvertes sur les territoires

« L’Usine extraordinaire » a aussi été l’occasion pour l’Andra de diffuser ses offres de visites auprès des acteurs des territoires. C’est ainsi, par exemple, que des étudiants de l’Université de Normandie vont pris rendez-vous pour visiter prochainement le Centre de stockage de la Manche. Des professionnels de la visite d’entreprise tels que des autocaristes ont également noué des contacts avec l’Agence. Autant d’opportunités qui dynamisent le tourisme industriel sur les territoires sur lesquels les centres de stockage sont implantés.

 

"Entreprise et découverte" ouvre les portes des entreprises

Depuis 2012, forte de ses 400 adhérents (entreprises et professionnels du tourisme), l'association nationale "Entreprise et découverte" mène des actions visant à promouvoir les visites d'entreprise et le tourisme de savoir-faire : présentation des offres sur son site Internet, publication du 1er Guide du Routard dédié à la visite d'entreprises en France.

L'Andra a rejoint l'association en 2015.

Partager cette page