Aller au contenu principal

Modernisation de la ligne Nançois-Tronville–Gondrecourt-le-Château : fin de la concertation

La concertation menée par SNCF Réseau dans le cadre du projet Cigéo s’est achevée le 28 juin. Bilan et principaux enseignements seront à retrouver sur le site de SNCF Réseau et la plateforme de concertation l’Andra.

Pour construire le futur Cigéo (si celui-ci est autorisé) puis acheminer les colis de déchets radioactifs jusqu’au centre, des aménagements et infrastructures de transport seront nécessaires. C’est le cas notamment de la ligne ferroviaire de Nançois-Tronville – Gondrecourt-le-Château.

Rénover et sécuriser la ligne

Dédiée exclusivement à la circulation de trains de fret, cette ligne de 36 km fermée au transport voyageurs depuis 1969, sera modernisée pour assurer le bon fonctionnement du trafic et la sécurité des transports. Parmi les travaux prévus : réfection de la totalité de la plateforme et des voies, rénovation d’ouvrages d’art, modernisation des passages à niveau, renouvellement du système de communication.

La ligne mise en service en 2025 acheminera dans un premier temps les matériaux nécessaires à la construction de Cigéo. Lorsque le centre sera opérationnel, ce sera au tour des colis de déchets.

Intégrer les attentes et les besoins du territoire

Placée sous le contrôle des garants de la CNDP, la concertation organisée du 3 mai au 28 juin visait à informer le public de la nature du projet et à recueillir son avis sur différentes thématiques (impacts des travaux, aménagements des passages à niveau, exploitation de la ligne) pour enrichir les études d’avant-projet. 4 réunions publiques organisées à Ligny-en-Barrois et Gondrecourt-le-Château et 2 ateliers thématiques en présentiel et en visioconférence ont permis aux participants d’échanger avec les porteurs du projet, tandis que 260 contributions ont été recueillies.

Laurence Berrut, directrice territoriale de SNCF Réseau Grand Est :

« La ligne existante sera modernisée nous serons particulièrement attentifs à son niveau de qualité et de sécurité. Dans le cadre de la concertation, nous avons engagé le dialogue avec les élus et les habitants des 16 communes concernées sur les types d’aménagements à réaliser. Notre objectif : réfléchir ensemble aux solutions les plus intelligentes et les plus fonctionnelles pour la vie du territoire et intégrer un maximum d’observations dans nos études. »

Plus d'informations

Chiffres clés

26 ouvrages d’art rénovés (ponts route et rails)

22 passages à niveau supprimés et 37 automatisés (sur 59 au total)

En phase de construction :

6 passages de trains par jour au maximum pour le transport des matériaux de construction.

En phase d’exploitation :

8 trains par an de déchets radioactifs au démarrage, puis jusqu’à 76 trains par an au maximum. Auxquels s’ajoute 96 par an de marchandise (phase d’exploitation).

Partager cette page