Aller au contenu principal

L’espace s’invite 500m sous terre avec Arnaud, créateur de la chaîne Youtube @Astronogeek

Arnaud, plus connu comme le Youtubeur Astronogeek, annonce la couleur : sa chaîne s’intéresse à l’astronomie. Avec ses vidéos, il cherche à percer les mystères qui entourent l’espace et déconstruit les théories du complot. Vulgarisateur scientifique reconnu, il a répondu à l’invitation de l’Andra pour découvrir le Laboratoire souterrain de l’Agence avant de partager sa visite auprès de sa communauté (569 000 abonnées) à travers une immersion filmée. Il revient sur son parcours et nous livre ses impressions.

© Astronogeek

Bonjour Arnaud, peux-tu te présenter et nous expliquer les origines de ta chaîne Youtube @Astronogeek ?

Je m’appelle Arnaud Thiry, j’ai 31 ans. À l’origine, je me destinais à devenir professeur des écoles, mais après ma formation et mes débuts dans l’Education Nationale, j’ai changé d’avis.

Comme je faisais de la photo en parallèle de mes études pour arrondir les fins de mois et que je ne m’en sortais pas si mal, j’ai fini par m’y consacrer à temps plein. Au fil du temps, j’ai appris de nombreuses techniques dans ce domaine et un jour, j’ai été contacté par un Youtubeur pour réaliser un tutoriel sur la photo. On en a fait une vidéo et il a parlé de moi sur sa chaîne. Immédiatement, cela m’a apporté environ deux mille abonnés. Suite à ce petit succès inattendu, j’ai décidé de continuer.

J’ai donc monté une chaîne de tutoriels de photos que j’ai animé de 2013 à 2018 avec comme leitmotiv « tu peux faire beaucoup de choses avec peu de matériel ». Fin 2015, les chaînes éducatives sur Youtube était déjà très développées et j’ai voulu me lancer dans une nouvelle aventure. L’astronomie est apparue rapidement comme étant un sujet que je maîtrisais suffisamment et qui était encore trop peu traité sur le Youtube francophone. C’est un domaine qui m’a toujours parlé, je suis un geek de nature !  

La chaîne a grandi doucement mais sûrement, au point de me permettre de me passer de mon métier de photographe. Aujourd’hui, je suis à temps plein sur ma chaîne @Astronogeek. Le métier de Youtubeur me convient davantage car il m’offre une liberté totale. Pour moi, c’est primordial : pouvoir dire ce que je pense et faire ce que je veux vraiment.

 

Quel est le profil des personnes qui te suivent ?

Il y a un peu de tout et même des spécialistes de l’astronomie. Parfois, j’ai des chercheurs de renom qui regardent ma chaîne : ça fait tout drôle ! La grande majorité des gens qui me suivent sont des curieux. J’ai un public vraiment hétéroclite dont une partie est attirée par les mystères, les complots. Mais dans mes vidéos, je cherche toujours à rétablir la réalité des faits, le côté scientifique plutôt que la légende, la fake news ou la théorie du complot.

 

Comment as-tu réagi à notre invitation pour visiter le Laboratoire souterrain de l’Andra (voir encadré) ?

© Twitter @AstronoGeek

Personnellement, je n’ai rien contre le nucléaire. C’est une source d’énergie qui a beaucoup d’avantages malgré ses inconvénients. Mais je sais que le sujet peut enflammer les foules.

Donc quand on m’a proposé d’aller visiter le site, j’ai été personnellement emballé, mais pour éviter d’éventuels critiques liées à l’éloignement du sujet par rapport aux thématiques que je traite habituellement, j’ai d’abord demandé l’avis de ma communauté sur Twitter et Youtube.

Au final, j’ai eu 85% de réponses positives ! Ceux qui s’y opposaient le faisaient surtout parce qu’ils jugeaient ce sujet trop éloigné de ma ligne éditoriale habituelle. J’ai donc choisi d’en faire un hors-série.

 

Avant de débuter la visite, quelles étaient tes attentes ?

Il faut dire qu’au départ, je ne m’y connaissais pas vraiment sur la question. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Donc mon attente principale portait surtout sur le fait de descendre à 500m sous terre !

Cependant, pour éviter d’arriver  en “touriste”, j’ai fait des recherches de mon côté sur le sujet et je me suis entretenu avec un autre Youtubeur venu visiter le site : Rodolphe alias le Réveilleur.

 

Galerie du Laboratoire souterrain

Qu’as-tu appris lors de cette visite ?

J’ai découvert à quoi ressemblait le Laboratoire souterrain de l’Andra et j’ai pu en apprendre davantage sur le projet Cigéo. Comme j’avais pas mal travaillé en amont et discuté avec Le Réveilleur, je voyais à peu près où je mettais les pieds. Sachant comment on procédait pour stocker les déchets radioactifs, j’ai pu découvrir comment le projet Cigéo intègre les problématiques de gestion des déchets radioactifs de haute activité et moyenne activité à vie longue dans le temps. J’ai ainsi pu constater que les gens qui y travaillent sont extrêmement consciencieux et compétents. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils prennent vraiment les choses au sérieux !

Au final, la visite était instructive et rassurante. Je pense d’ailleurs qu’il faudrait que davantage de personnes fassent ce type de visites, notamment ceux qui font une opposition de principe sans vraiment comprendre le fond de la problématique ou simplement le fonctionnement d’un réacteur, car cela permettrait de mettre un terme à la crainte du nucléaire et à la gestion des déchets radioactifs.

 

Qu’as-tu eu envie d’exprimer une fois la journée passée ?

C’était une belle opportunité que je me devais de ne pas rater. C’est aussi pour ce genre de visites que je trouve le métier de Youtubeur génial. On voit des choses qui sortent du commun et la visite du Laboratoire souterrain fait partie de ces expériences qui sortent de l’ordinaire.

 

Le mot de la fin : Comment rendre l’avenir plus sûr pour les générations futures ?  

Je ne sais pas, je pense qu’on en fait beaucoup trop avec ces histoires de générations futures. Je me dis que dans deux mille ans, si la société est capable de faire un trou à 500 mètres de profondeur, elle aura l’intelligence d’y emmener un compteur Geiger [instrument de mesure de la radioactivité NDLR].

Et avec un peu de chance, d’ici deux mille ans, on aura trouvé comment valoriser ou recycler ces déchets.

 

 

Au Centre de Meuse/Haute-Marne, le Laboratoire souterrain de l’Andra est un outil de recherche unique, à 500 m de profondeur, sur le projet Cigéo. Plusieurs fois par an, l’Agence y organise des visites pour différents publics curieux : médias, blogueurs, artistes, associations, etc. Objectif : que ces personnes de tous horizons connaissent la gestion des déchets radioactifs, le projet Cigéo en particulier, et se forgent leur propre opinion en connaissance de cause. Ce faisant, ils portent à leur tour le débat et multiplient les modes d’expression afin que ce sujet de société, trop souvent confisqué par les experts, et polarisé, se fasse mieux connaitre auprès du grand public.

Site internet d’Astronogeek Compte Youtube d’Astronogeek Compte Twitter d’Astronogeek
Partager cette page