Aller au contenu principal

Novembre 05 - Lettre d'information technique n°16

Novembre 2005 : la lettre d'information technique n°16 du Centre de stockage de la Manche est parue. Au programme : inspection caméra du collecteur du drainage de la couverture ; prise d’échantillons de la membrane Campagne basses eaux et prélèvements piézométriques.

Inspection caméra du collecteur du drainage de la couverture

En décembre 2004, un hydrocurage des chambres de drainage de la couverture ainsi que du collecteur les reliant entre elles a été réalisé. Cette opération a permis de récupérer les sédiments présents dans le réseau de drainage. Afin de s'assurer de l'intégrité de ce réseau et l'absence de tous désordres, un passage caméra a été effectué du 5 au 9 septembre 2005. L'ensemble de cette conduite au nord et à l'est du Centre a ainsi été vérifié. Aucune anomalie n'a été détectée. 

Prise d'échantillons de la membrane

L'objectif de la couverture du CSM est d'empêcher l'eau d'atteindre les colis de déchets. L'élément primordial de ce grand parapluie est une membrane bitumineuse de 5,6 mm d'épaisseur. Tous les cinq à dix ans, le plan réglementaire de surveillance prévoit d'effectuer un prélèvement de membrane pour en étudier en laboratoire son vieillissement. En 1997, deux prélèvements de 50 sur 50 centimètres avaient été réalisés sur les tranches une et deux de la couverture. Le 12 septembre dernier deux nouveaux prélèvements ont été réalisés, le premier sur la tranche une et le second sur la tranche trois. Chaque prélèvement mesure trois mètres sur deux mètres cinquante. Ces prélèvements sont ensuite redécoupés en échantillons de 0,50 à 1 m2, puis envoyés dans le laboratoire des ponts et chaussées de Lyon et dans un laboratoire du Commissariat à l'Energie Atomique de Grenoble, où des tests physiques d'étirement et des mesures d'étanchéité y seront effectués. Les résultats d'analyse, complétant ceux de 1997, devraient être connus en début d'année prochaine. 

Campagne " basses eaux " et prélèvements piézométriques

Du 15 au 16 septembre, la campagne de mesures " basses eaux " a été effectuée sur les 60 piézomètres suivis par le Centre. Durant cette tournée, les techniciens de l'Andra ont mesuré la hauteur de la nappe souterraine afin d'établir la carte " basses eaux ". Lors de ces rendez-vous semestriels " hautes eaux et basses eaux ", des campagnes de prélèvements spécifiques sont effectuées afin de mesurer l'impact physico-chimique du Centre. Les résultats seront connus d'ici fin novembre. 

Cette campagne est appelée " basses eaux " car elle est effectuée au moment de l'année où le niveau de la nappe phréatique est le plus bas. A l'opposé, une campagne de prélèvements dite " hautes eaux " sera réalisée en février - mars prochain.

Partager cette page