Aller au contenu principal

Participez au prochain séminaire sur la mémoire

Mardi 6 avril, de 9h30 à 12h30, se tiendra par visioconférence la troisième séance du séminaire « sémio-graphisme et mémoire », organisée par le chercheur Charles Gautier dans le cadre de ses recherches sur la mémoire des déchets radioactifs.

Charles Gautier

Théoricien du graphisme, Charles Gautier mène ses travaux de recherche au sein du Canthel, centre d'anthropologie culturelle, en partenariat avec l’Andra. Au croisement de l’anthropologie, de la sémiologie et du graphisme, il étudie les mécanismes pour créer une signalétique durablement compréhensible et contribuer à la préservation de la mémoire des stockages de déchets radioactifs.

Ouvert à tous et organisé en plusieurs séances, le séminaire « sémio-graphisme et mémoire » est l’occasion d’échanger autour de la question la mémoire et de faire intervenir des chercheurs et autres spécialistes de différentes disciplines des sciences humaines et sociales.

Cliquez sur le lien suivant pour participez à la séance du 6 avril, entre 9h30 et 12h30 : https://jitsi.esad-pyrenees.fr/canthel 

 

Le programme de la séance

  • Mémoires graphiques : l’art paléolithique à l’épreuve du temps – Intervention de Ségolène Lepiller, ancienne élève de l’ENS et agrégée de philosophie, enseignante et auteur d’une thèse de doctorat sur l’art paléolithique et la préhistoire ; 
  • Signaler le danger, aujourd’hui et demain – Intervention de Sébastien Noguera, designer graphique indépendant, enseignant, fondateur du studio Château Fort Fort ; 
  • La notion d’écriture, entre graphisme et culture – Intervention de Charles Gautier.

Pour en savoir plus : http://canthel.shs.parisdescartes.fr/seminaire-semio-graphisme-memoire-premiere-seance/# 

La suite d’une résidence sur la prospective graphique

Entre octobre 2019 et mars 2020, Charles Gautier, accompagné de Sébastien Noguera, designer graphique, a participé à une résidence de recherche et de création inédite, lancée par l’Andra et le Signe (centre national d’art graphique de Chaumont) pour réfléchir sur les façons de communiquer la dangerosité des déchets radioactifs à l’échelle plurimillénaire. La recherche post-doctorale qu’il mène au sein du Canthel, en partenariat avec l’Andra, s’inscrit dans la continuité de ces travaux.

En savoir plus sur la résidence "prospective graphique" au Signe
Partager cette page