Aller au contenu principal

Rachel Champion, un sens aigu de la mesure

Chimiste de formation, Rachel Champion a intégré, depuis octobre 2013, les Centres industriels de l’Andra dans l’Aube (CI2A) comme métrologue. Rencontre.

Rachel Champion, métrologue aux Centres industriels de l'Andra dans l'Aube

Rattachée au service Environnement, Rachel Champion travaille en support technique pour tous les services des CI2A sur des questions de mesurage. " Que cherche-t-on à mesurer ? Comment ? À quoi se rapporte le résultat obtenu et comment est-il utilisé ? Telles sont les problématiques auxquelles je dois répondre ", explique Rachel Champion. Pour ce faire, sa palette d’actions est variée. Par exemple, pour le service en charge de la surveillance de l’environnement, la métrologue valide la conformité des processus de mesure des effluents liquides et gazeux, du prélèvement jusqu’au résultat final. " Pour fiabiliser les résultats obtenus, je veille au bon usage des appareils de mesure (leur étalonnage, leur emploi au quotidien, etc.), précise-t-elle. Je travaille aussi sur des études spécifiques, comme l’établissement de dossiers de confirmation de méthodes pour le laboratoire d’analyses et de contrôle des CI2A. "

Une haute exigence de maîtrise

Outre la rigueur, son métier requiert des connaissances pointues en mesures physiques, chimiques, radiologiques et en statistiques. Ingénieur en chimie analytique, Rachel Champion a tout d’abord intégré le Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE). C’est là qu’elle a connu l’Andra. " Dans le cadre d’un contrat avec le Centre de Meuse/Haute-Marne de l'Andra, j’ai participé à la qualification d’instruments de mesure pour l’Observatoire pérenne de l’environnement. Cela a été une riche expérience de terrain ", continue la métrologue. Alors quand l’Agence a créé un poste de métrologue aux Centres de l’Aube, j’ai postulé avec enthousiasme, d’autant que j’aspirais à ce moment-là à revenir à une métrologie plus appliquée et diversifiée. " Avoir un métrologue sur site est un atout pour les équipes mais encore faut-il parler le même langage. Beaucoup veulent une mesure précise alors qu’en métrologie on parle de mesure exacte. Ces termes ne renvoient pas aux mêmes concepts métrologiques. " Une subtilité pas facile à cerner mais qui a, à l’évidence, toute son importance. De ce fait, Rachel Champion a pris l’initiative d’organiser une formation en interne afin de développer une culture commune et de mieux faire connaître son métier.

Partager cette page