Aller au contenu principal

Un étudiant construit une maquette de chariot de transport de déchets radioactifs

Début juillet 2019, Guillaume Charroin, étudiant en classes préparatoires au lycée Gustave Eiffel de Dijon, a présenté un travail original en vue de son admission aux grandes écoles : un modèle réduit animé d’un chariot de transport de déchets radioactifs. Une machine qui devrait être construite d’ici une dizaine d’années dans le cadre du projet Cigéo, s’il est autorisé.

La maquette réalisée par Guillaume Charroin ira prochainement rejoindre les grands démonstrateurs dans la salle d’exposition du Laboratoire souterrain de l’Andra. À découvrir lors de votre prochaine visite !

Comment en êtes-vous arrivé à vous intéresser à ce chariot de transport ?

J’ai toujours aimé les sciences et cette année, j’ai découvert la mécatronique, qui associe la mécanique, l’électronique et l’informatique. Ça m’a tout de suite intéressé. Dans le cadre de nos TIPE (travail d’initiative personnelle encadré), nous devions travailler sur la thématique du transport. J’ai été orienté vers l’Andra en me renseignant sur le transport des déchets radioactifs. J’ai ensuite contacté l’Agence pour proposer de construire la maquette d’un chariot automatisé de transport, en briques de construction.

 

Pouvez-vous nous décrire votre maquette ?

Le chariot servira à déplacer les hottes de colis de déchets radioactifs dans les galeries de Cigéo. La maquette mesure environ 50 cm de longueur, elle est au 1/20, ce qui veut dire que le vrai chariot mesurera 10 mètres de long.

Elle est composée de plus de 500 briques de construction différentes et dispose de deux moteurs pour assurer les déplacements. Un autre actionne l’élévation du plateau qui permet la manutention des hottes de colis de déchets. Je l’ai également équipée de deux capteurs. Le capteur à ultrasons détecte les obstacles et déclenche le freinage tandis qu’un capteur de couleurs reconnaît les couleurs placées au sol et permet ainsi d‘adapter la vitesse de déplacement en fonction de la zone où il se déplace.

 

Comment s’est déroulé votre projet ?

Après signature d’un accord de confidentialité, l'Andra m’a transmis des documents techniques, des plans, des notices… J’ai beaucoup échangé avec Jean-François Hervé, mon interlocuteur à l’Agence, qui m’a détaillé le chariot et expliqué les différents aspects du projet Cigéo. Je suis même venu visiter le Laboratoire souterrain de l’Andra en Meuse/Haute-Marne ! J’ai ainsi découvert des démonstrateurs d’autres chariots de transport.

Concrètement, j’ai d’abord modélisé la maquette du chariot en 3D sous forme d’un ensemble de briques de construction, la plus représentative possible. Dans mon lycée, un professeur en robotique utilise souvent des briques de construction et j’ai également un camarade de classe qui s’y connaît. Ils m’ont aidé à me familiariser avec cette technique. J'ai ainsi pu construire ma maquette et, après quelques essais, tout était prêt pour ma soutenance début juillet !

Et la suite ?

C’est encore trop tôt pour se prononcer. Mais j’ai vraiment envie de continuer dans la mécatronique, c’est passionnant. L’Andra a également proposé de continuer à m’aider si j’avais d’autres projets dans le domaine des déchets radioactifs. Ça a été une sacrée expérience.

 

 

 

Une expérience précieuse à plus d’un titre

Le regard de Jean-François Hervé, responsable du service équipements et procédés mécaniques à l’Andra

C’était la première fois qu’un tel projet en briques de construction nous était proposé. Échanger avec un étudiant nous a obligés à communiquer plus simplement autour de notre savoir-faire, ses questions nous ont mis parfois au défi ! Pour Cigéo, nous concevons des robots, des drones, des machines automatisées… Ces sujets peuvent intéresser les jeunes et les briques de construction apportent un aspect ludique. Au-delà de la maquette elle-même qui est une très belle réalisation, le TIPE a permis à Guillaume de dérouler toutes les étapes d’un projet industriel : gérer les aspects administratifs avec l’accord de confidentialité, gérer un budget et commander les pièces, assurer aussi bien la conception que la réalisation, respecter un planning serré… Bravo !

La maquette en images

maquette
Partager cette page