Aller au contenu principal

Laboratoire souterrain de l’Andra : 20 ans et 2 000 m de galeries

Le 6 août 2020, les galeries du laboratoire souterrain du Centre de l’Andra en Meuse/Haute-Marne ont atteint les 2 000 m de long. En leur sein : déjà 20 ans d’expérimentations et de recherches pour concevoir et préparer le projet Cigéo.

Protéger l’homme et l’environnement des déchets radioactifs les plus dangereux, c’est la mission de l’Andra. Depuis 20 ans, grâce au laboratoire souterrain du centre de Meuse/Haute-Marne, l’Andra étudie la meilleure façon de concevoir Cigéo, le projet français de stockage géologique des déchets radioactifs de haute et moyenne activité à vie longue (HA MA-VL).

Le 6 août dernier, les galeries expérimentales du laboratoire ont atteint une longueur de 2 000 m. Un chiffre symbolique qu’ont fêté les équipes de l’Andra. 20 ans pour creuser 2 km ? La performance ne se situe pas tant dans la vitesse d’exécution, que dans l’acquisition continue de connaissances et de savoirs faire scientifiques et techniques indispensables à la conception d’un projet de l’ampleur de Cigéo.

Pour marquer le coup, Valer, artiste nancéien a réalisé une œuvre éphémère au cœur du laboratoire. Cette œuvre a été visible pendant 15 jours, avant la reprise fin août de nouveaux creusements qui se poursuivront jusqu’en 2024. Exercice inédit pour l’artiste, qui a probablement réalisé l’une des œuvres les plus profondes du monde !

Une œuvre éphémère pour marquer symboliquement le lieu
En 2020, le Laboratoire souterrain de l'Andra fête ses 20 ans Les dessous du Labo - 20 ans au coeur de l'argile
Partager cette page