Aller au contenu principal

L’évolution de ­l’Andra vue par ses salariés

Ils travaillent à ­l’Andra depuis longtemps ou depuis peu… Ils racontent leur expérience et imaginent l’avenir de l’Agence.

Jean-Michel Hoorelbeke

Chargé de mission prospective et stratégie 

Quand je suis arrivé à ­l’Andra, il y a 35 ans, c’était un petit organisme de quelques dizaines de personnes, une direction du CEA qui fonctionnait avec des personnels mis à disposition par le CEA et la Cogema, devenue Orano aujourd’hui. Nous étions chargés de l’exploitation du Centre de stockage 
de la Manche et nous commencions à préparer le Centre de stockage de l’Aube. Cependant, il y avait tout à faire pour le stockage géologique ! Il y a 30 ans, en 1991, des rapports sur le stockage géologique sortaient, mais le projet Cigéo n’existait pas et nous l’avons bâti très progressivement  pour qu’il devienne ce qu’il est aujourd’hui : l’un des trois grands projets mondiaux de stockage géologique des déchets les plus radioactifs. 



 

Thomas Auguin

Responsable ordonnancement, planification, coordination aménagement

Ma rencontre avec ­l’Andra date de fin 2019, je cherchais un nouveau travail. J’ai alors découvert l’Andra et un projet incroyable, Cigéo, qui oblige à se poser des questions techniques sur les cent prochaines années et plus encore. J’ai postulé et je suis arrivé en plein confinement. Le début a été difficile en raison du contexte sanitaire, mais le projet est exaltant. Je rencontre des gens ouverts, qui ont un savoir-faire technique et une envie d’avancer très motivante ! Surtout que nous sommes dans une phase particulière du projet où je travaille à la fois en lien avec la demande de déclaration d’utilité publique et sur la nouvelle mise à jour du plan directeur d’exploitation. 

 

Nadine Cambas

Technicienne d’exploitation

J’ai rejoint ­l’Andra le 2 janvier 1991, parce que je voulais agir localement. En 30 ans, les activités ont évolué mais je suis restée dans la gestion informatique des colis, avec des outils qui ont beaucoup évolué, et sans doute beaucoup plus de contraintes réglementaires. La dimension industrielle de ­l’Andra est née dans les 30 dernières années, elle s’intensifiera sans doute encore dans les 30 prochaines années.

Si je voulais résumer ce qu’est ­l’Andra en un mot ? Je dirais « vert » à la fois pour la couleur de son logo et son souci de l’environnement, avec trois valeurs partagées : la transparence, la communication et la rigueur. Le message que je voudrais laisser aux générations futures est « Faites de votre mieux avec la connaissance que vous avez ».

 

Bérengère Michaud

Ingénieure achats

Je suis arrivée en mars 2012… J’imagine que dans 30 ans, avec la construction de Cigéo, nous ferons forcément plus d’achats. Le travail quotidien ne sera pas nécessairement très différent dans son organisation car, malgré les moyens mis en œuvre pour travailler à distance, être présente à l’Agence est important et j’aime mon bureau et mon équipe. Nos façons de travailler évoluent au service achats puisque nous ajoutons désormais des clauses d’insertion sociale dans tous nos contrats. C’est une innovation à laquelle je suis très fière de participer. 

 

Retrouvez notre dossier complet sur les 30 ans de l'Andra
Partager cette page