Aller au contenu principal

Un nom à retenir pour le futur stockage des déchets radioactifs de très faible activité : le point de vue d'Aster

Pour faire face aux importants volumes de déchets radioactifs de très faible activité dans les décennies à venir, l’Andra étudie plusieurs solutions complémentaires de prise en charge. L’une d’entre elles: l’augmentation des capacités de stockage du Centre industriel de regroupement, d’entreposage et de stockage (Cires). C’est le projet « Acaci ». Le dessinateur belge Aster nous donne son point de vue sur le sujet.

Lire l'article sur le projet d'augmentation de la capacité de stockage autorisée du Cires
Partager cette page