Aller au contenu principal

Funiculaire de Cigéo : bientôt les premiers tests

À Froncles, en Haute-Marne, les travaux du bâtiment qui accueillera le banc d’essai du prototype du funiculaire de Cigéo sont achevés. Les essais qui seront réalisés sur ce prototype permettront de vérifier que le futur funiculaire transportera en toute sécurité les colis de déchets radioactifs. Les premiers tests commenceront en octobre prochain.

Après plusieurs mois de mise à niveau et d’adaptation d’une halle inoccupée sur le site industriel de Froncles, le nouveau bâtiment est prêt à accueillir le prototype du futur funiculaire de Cigéo. Ce dispositif de transport innovant et hors normes permettra de transférer et d’acheminer en toute sécurité,
sur une pente de 4 km de long, inclinée à 12 %, les hottes de transfert contenant les colis de déchets radioactifs depuis la surface jusqu’à leur position de stockage définitif, à 500 m sous terre, dans les galeries souterraines de Cigéo.

Mais en attendant la réalisation de Cigéo et du funiculaire, la construction d’un « banc d’essai » constitue une étape cruciale. « Le prototype du funiculaire et son banc d’essai, explique Jean-François Hervé, chef du service équipements et procédés mécaniques à l’Andra, vont permettre de représenter à taille réelle la technologie utilisée. » L’enjeu : construire tout l’environnement nécessaire (voies de roulement, charpente métallique…) pour être le plus représentatif de la réalité, et procéder à des tests de performance des divers systèmes de freinage.

Un banc d’essai pour des tests grandeur nature

Car cette machine construite par l’entreprise Poma, spécialisée dans la fabrication de systèmes de transport par câble, est une première. « Habituellement, sur des installations ou procédés technologiques déjà existants, la pratique veut que l’on recoure au retour d’expériences pour ajuster les équipements, poursuit Jean-François Hervé. Tout d’abord, nous allons devoir démontrer que ce banc d’essai est le plus représentatif de la réalité, et que si nous faisons des tests, ceux-ci seront fiables à 100 %. Le banc d’essai va ainsi servir à qualifier les éléments importants pour la sûreté, tels que les systèmes de freinage embarqués sur le funiculaire. »

Les premiers tests porteront donc sur les freins d’arrêt d’urgence, les freins d’ultime secours ou encore les amortisseurs de fin de voie.
« Le système embarqué mis en œuvre sur le funiculaire permet de “dédoubler” les équipements de freinage de sûreté et fait appel à des technologies particulièrement innovantes. Nous allons vérifier qu’il fonctionne comme nous l’avons défini. »

Rendez-vous en 2021 pour les premiers résultats des essais de freinage. 

Un funiculaire unique au monde construit localement

Société française implantée en Isère, Poma fait partie des deux entreprises au monde à construire des funiculaires, à destination des stations de skis, et de plus en plus pour le transport urbain et l’industrie. Pour la conception du funiculaire de Cigéo, Poma travaille depuis de nombreuses années en étroite collaboration avec les équipes du projet et en partenariat avec des entreprises du domaine de l’ingénierie nucléaire. L’implantation du banc d’essai en Haute-Marne permet d’anticiper ces partenariats et d’ancrer le développement technologique dans le tissu local. Un travail déjà bien engagé puisque ce sont 80 % des achats d’implantation et de réalisation du banc d’essai qui ont été attribués à des entreprises locales (structures métalliques, électrotechnique, mécanique...).

Partager cette page